Sra Thnam – Initiative – Kim Chun : La quiétude du corps et de l’esprit

Elle a décidé un jour de changer totalement d’activité, de fermer son bar le Mezze à Siem Reap, pour ouvrir un centre de relaxation-soins à Siem Reap, dans son petit village, loin des regards et de l’agitation citadine. Pour nous en dire un peu plus, Kim Chun a accepté de répondre aux questions de Cambodge Mag.

CM : Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Kim Chun, je suis originaire de Phnom Penh, mais je vis à Siem Reap depuis sept ans. A Phnom Penh, je m’occupais d’une boite de nuit. J’ai quitté la capitale car la vie nocturne était plutôt éprouvante, beaucoup de fêtes, des fermetures tardives. En partant vers Siem Reap, je voulais trouver un peu plus de calme.

La quiétude du corps et de l'esprit
La quiétude du corps et de l’esprit

CM : Avez-vous poursuivi ce type d’activité à Siem Reap ?

J’ai continué cette activité en arrivant à Siem Reap en ouvrant un bar et une boite de nuit, j’y ai également ouvert un restaurant dans Pub Street. J’ai fait cela pendant sept ans. C’était la seule chose que je savais faire, j’avais suivi une petite formation hôtelière à Phnom Penh.

CM : Et ensuite ?

J’ai voulu ensuite faire quelque chose de plus intéressant, j’en avais assez de ce genre de boulot, ce n’est pas un travail difficile, mais c’est assez épuisant. J’ai donc fermé il y a maintenant quatre mois. J’ai monté une nouvelle petite entreprise.

CM : Quel type d’entreprise ?

J’ai ouvert, Sra Thnam, un centre de relaxation – Spa, mais en utilisant des méthodes et produits traditionnels khmers. J’ai ouvert cela près de mon village, dans une maison traditionnelle. Les vieux du village ont beaucoup de connaissances au sujet des plantes et techniques de relaxation et, ils me les ont gentiment apprises. Ils connaissent particulièrement bien les problèmes qui peuvent affecter les muscles et les nerfs.

CM : Quels type de produits utilisez-vous ?

Des huiles, des macérats, des mélanges de plantes. Les préparations  utilisées sont 100% traditionnelles, elles dont fabriquées dans le village. Ce sont des préparations plutôt efficaces.

Produits traditionnels
Produits traditionnels

CM : Pourquoi avoir choisi ce type d’activité ?

Parce que je suis aussi une femme d’affaires. Je suis souvent stressée. Et je sais que cela peut rendre vraiment malade. Quand le business ne marche pas, vous pouvez devenir malade, vraiment très malade. Donc, je prétends connaitre les problèmes de stress et de fatigue des gens qui travaillent beaucoup.

CM : Comment ce concept a-t-il été accueilli ?

Au début les gens ne comprenaient pas trop le concept. Ce n’est pas un endroit où il ne faut passer qu’une heure pour que le traitement soit efficace. Lorsque vous êtes stressé, il faut beaucoup de relaxation, il faut reposer le corps et l’esprit. C’est cela le concept de mon salon, apaiser le stress et les douleurs en y associant une relaxation mentale.

Atmosphère et produits traditionnels
Atmosphère et produits traditionnels

CM : Quelles différences avec un salon de massage traditionnel ?

L’atmosphère de la maison est particulièrement reposante. Après votre massage, il vous est proposé un bain de vapeur, un traitement et quelques cocktails de plantes médicinales.  Lorsque vous allez dans un salon traditionnel – commercial, les gens vous poussent dehors au bout d’une heure en attendant le prochain client. Cela n’arrive pas chez moi. Il y a une terrasse ou vous sont servis les cocktails et vous pouvez rester le temps qu’il faut pour être complètement relax. Les clients peuvent rester deux à trois heures pour le même prix.

Moment relax sur la terrasse
Moment relax sur la terrasse

CM: Avez-vous des employés ?

J’ai quatre employées, des femmes âgées du village qui connaissent bien la médecine traditionnelle. Elles ne sont pas allées à l’école, elles ont peu d’éducation mais leur savoir en matière de plantes est absolument impressionnant.

CM : Quels sont les premiers prix ?
Les prix commencent à 25 $ pour un traitement simple. Mais il est important de venir régulièrement, les effets du traitement se font sentir de façon constante à partir de trois ou quatre séances.

CM : Quel type de clientèle ?

Les femmes ont besoin de ce genre de traitement. J’ai pu voir qu’elles étaient souvent plus stressées que les hommes. Nos anciens ont beaucoup de remèdes traditionnels pour les petits problèmes de femmes et je les encourage à venir. Nous avons pas mal d’expatriés, quelques touristes et quelques Cambodgiens. Ça va, il n’y a pas une affluence extrême, mais le nombre de clients augmente régulièrement. Le bouche-à-oreille fonctionne bien. Il faut garder en tête que c’est un endroit que je veux garder calme et paisible, donc je ne souhaite pas d’invasion, seulement des clients réguliers qui apprécient l’originalité et la quiétude de l’endroit.

CM : Etes- vous satisfaite de ce changement d’activité ?

Je me sens mieux avec cette activité, je suis heureuse de ce travail. Je suis aussi contente de voir les clients satisfaits lorsqu’ils finissent leur session, c’est une réelle satisfaction. Le fait de pouvoir amener quelque activité dans le village et de donner du travail à quelques villageoises est aussi un motif de satisfaction.

CM : Regrettez-vous votre ancien travail ?

Je ne regrette absolument pas. Vraiment pas du tout.

https://www.srathnam.com/

Téléphone : +855 (o)77 417 997

http://www.facebook.com/srathnamhouse/

Haut de page