Presse : Vente du Phnom Penh Post à des Malaisiens

Le PDG de Post Media, l’Australien Bill Clough, a annoncé la vente de Post Media Co., Ltd société éditrice de Post Khmer publications et du titre The Phnom Penh Post, à un investisseur malaisien, Sivakumar G, décrit comme comme un ancien journaliste expérimenté, et porte-parole d’un groupe d’investissement important de Malaisie. Aucun prix n’a été donné sur la transaction dans le communiqué de samedi.

Le Phnom Penh Post
Le Phnom Penh Post

“…Ces derniers temps ont été un véritable challenge, car le déclin global de la part de marché pour la publicité dans les journaux se fait également ressentir ici au Cambodge”, a déclaré Bill Clough, qui a acheté le journal en 2008, dans son communiqué. Peut-être plus en rapport avec des motifs de cession du titre, The Phnom Penh Post aurait également fait face au cours des derniers mois à de substantiels arriérés d’impôts. Le journal avait réfuté les rumeurs de fermeture reconnaissant toutefois qu’un tribunal avait statué en faveur d’un ancien employé qui l’avait poursuivi en dommages et intérêts et qu’un jugement avait été rendu en faveur de cet ancien employé.

The Phnom Penh Post a été fondé en 1992 par Michael Hayes, alors que le Cambodge cherchait à rétablir la stabilité et la démocratie. Un autre journal en langue anglaise est publié au Cambodge, le Khmer Times, considéré comme proche du gouvernement, et également propriété d’un Malaisien, T. Mohan.

Reporters sans frontières a publié mercredi une déclaration selon laquelle le Cambodge a perdu 10 places dans l’indice mondial de la liberté de la presse, passant de 132 l’année dernière à 142 cette année sur 180 pays.

Haut de page