Société – Presse : La presse cambodgienne a besoin d’une touche féminine

Une étude publiée par l’Institut des médias FOJO ayant pour sujet l’égalité des sexes dans le secteur médias au Cambodge indique que l’égalité entre les sexes demeure un challenge. L’étude souligne également les défis auxquels sont confrontés les journalistes cambodgiens sur le terrain.L’étude intitulée ”Les femmes et les médias au Cambodge: vers une égalité entre les sexes”, est une initiative soutenue par l’Unesco et financée par l’Agence suédoise de développement international.

Mme Anne Lemaistre, représentante de l’UNESCO au Cambodge
Mme Anne Lemaistre, représentante de l’UNESCO au Cambodge

Les résultats de l’étude ont été obtenus grâce à un grand sondage, de nombreuses discussions, et l’observation et l’analyse des conditions de travail des médias au Cambodge. Bien que les femmes soient présentes dans le secteur de la presse en plus grand nombre ces dernières années, l’étude révèle que les hommes sont bien plus présents dans les médias.

Les groupes de discussion ont mis en avant les menaces physiques auxquelles les journalistes sont confrontés sur le terrain, tandis que nombreux sont ceux ayant participé à l’étude ont avoué avoir été victimes de harcèlement et de violences physiques de la part des autorités lors de manifestations.

Mme Ing Kantha Phavi, ministre des Affaires féminines
Mme Ing Kantha Phavi, ministre des Affaires féminines

Lors de la commémoration de la Journée mondiale de la liberté de la presse, la ministre des Affaires féminines, Mme.Ing Kantha Phavi, a déclaré que le gouvernement encourageait fortement les propriétaires de médias à augmenter le nombre de femmes dans leurs équipes. Elle a également suggéré que plus de femmes devraient occuper des rôles clés dans les journaux, précisant que le journalisme cambodgien avait besoin d’une touche féminine.

photographies AKP

Haut de page