Produit du Cambodge : Le Moringa, un végétal aux multiples vertus

Le moringa (Moringa oleifera), appelé en khmer « mrum », est un végétal à la mode. Depuis quelques années, il bénéficie de l’attention soutenue de nombreux adeptes de la phytothérapie, qui sont sensibles à la tradition de la médecine ayurvédique selon laquelle cette plante serait capable de soigner plus de 300 maladies.

Le moringa est connu en français sous des noms divers : ben ailé, ben oléifère, néverdier… Ses graines sont appelées « noix de ben ». La plante est originaire d’Inde et du Pakistan, mais s’elle largement diffusée dans d’autres régions de l’Asie du Sud-Est. On le retrouve même dans le sud de la Chine, notamment dans les provinces du Yunnan et du Guangdong, ainsi qu’à Taiwan. Le moringa a également été transplanté en Afrique.

Presque toutes les parties de la plante sont utiles : feuilles, fleurs, gousses, graines peuvent être consommées directement. Au Cambodge, les jeunes feuilles sont utilisées dans diverses soupes : sâmlâ koko, sâmlâ srâlâk ; les gousses peuvent être ajoutées aux « soupes aigres » (sâmlâ mchu). Les graines, enfermées dans une enveloppe souple, peuvent être grignotées à la manière des arachides. La plante elle-même est parfois utilisée comme ornementale.

Graines de moringa en vente dans une boutique de Chine (Photo Pascal Medeville)
Graines de moringa en vente dans une boutique de Chine (Photo Pascal Medeville)

En phytothérapie, la poudre de feuilles de moringa est indiquée pour stimuler le système immunitaire, réduire la fatigue, abaisser la pression artérielle, améliorer la digestion et le transit, renforcer les capacités cognitives… Les formules des compléments alimentaires proposent soit de la poudre de feuilles de moringa seule, soit en association avec d’autres ingrédients. Le qualificatif d’oleifera qui entre dans la composition du nom latin du moringa indique que ce végétal produit une huile, qui est extraite des graines. Elle peut être utilisée comme huile alimentaire, mais elle est surtout employée en parfumerie car elle possède la propriété de bien fixer les arômes.

Les feuilles du moringa sont riches en nutriments, mais elles contiennent également des composants qui ne sont pas anodins pour la santé, notamment des alcaloïdes et des flavonoïdes. Aussi leur consommation est-elle déconseillée aux femmes enceintes, aux personnes souffrant d’hypertension et d’asthme, ainsi qu’aux bébés de moins de six mois.

Feuilles de moringa (Photo Pascal Medeville)
Feuilles de moringa (Photo Pascal Medeville)

Le moringa est également une plante recommandée aux diabétiques. Les feuilles sont riches de nombreux nutriments (fer, protéines, vitamine C, vitamine A), mais surtout, elles aident à réguler le niveau de glucose dans le sang. Les vertus du moringa sont telles que l’OMS en a fait la promotion active en Afrique, où la poudre de feuille de moringa est destinée à la supplémentation nutritionnelle notamment des enfants malnutris, des mères qui allaitent et qui souffrent d’anémie ainsi que des personnes qui vivent avec le VIH. Notons enfin pour l’anecdote que les extraits de la graine de moringa sont également largement utilisés par l’industrie cosmétique.

Par Pascal Medeville

Cet article est un extrait du  dernier numéro (3) de Cambodge Mag en version papier. Pour consulter le magazine dans son intégralité en version PDF, cliquer ici…

Haut de page