Banque : La BRED Bank Cambodia étend son réseau et son offre à la clientèle

La BRED Bank Cambodia, filiale de la BRED Banque Populaire SA, a ouvert ses portes au Cambodge le 02 mars 2017 exactement. Première banque européenne au Cambodge, la BRED Bank Cambodia (1) affiche aujourd’hui des résultats plus qu’encourageants et entend développer sa gamme de produits à destination de la clientèle des particuliers (retail). L’établissement souhaite également vouloir développer son réseau d’agences à travers le royaume. A l’occasion de ce premier anniversaire, Cambodge Mag s’est entretenu avec Guillaume Perdon, Directeur de la BRED Bank Cambodia.

Guillaume Perdon, Directeur de la BRED Bank Cambodia
Guillaume Perdon, Directeur de la BRED Bank Cambodia

CM : Après un an de fonctionnement au Cambodge, comment se porte la BRED Bank Cambodia ?

Nous sommes très contents de cette première année, nous avons des résultats très positifs. Nous allons nous développer géographiquement. Nous avons le projet d’ouvrir une branche à Tul Kork et à Siem Reap. Cela va se réaliser dans les mois à venir. Dans Phnom Penh, nous allons également ouvrir une branche sur le boulevard Mao Tsé Toung cette année. Viendrons ensuite Battambang et Sihanoukville. Nous sommes satisfaits aussi d’être la seule banque européenne au Cambodge, cela nous donne un grand avantage au niveau des standards et des produits que nous pouvons proposer aux clients. Nous nous positionnons aujourd’hui comme une banque généraliste. Nous avons beaucoup travaillé avec les entreprises au début mais notre clientèle de particuliers augmente Très sensiblement. Les chiffres de janvier et février de cette année sont très positifs dans ce sens.

CM : Comment vous différencieriez-vous de la concurrence, qu’est ce qui rend la BRED Bank Cambodia attractive ?

Nous représentons l’avantage d’être reliés à une grande banque internationale, nous offrons des package world pour la clientèle française. Nous proposons des tarifs de transferts entre la France et le Cambodge à des tarifs imbattables : 0,05%.  La qualité de nos services nous rend aussi attractifs. La qualité est un axe stratégique qui nous différencie de la concurrence. Cela s’oriente autour de trois axes ; le premier est la rapidité de nos décisions en matière de crédit. C’est une approche assez novatrice localement. Deuxièmement, nous offrons une certaine flexibilité et aussi une certaine transparence en termes de tarification. Et, enfin, sur les trois segments principaux, clientèle de particuliers, PPME et grandes entreprises, honnêtement, notre offre de service est plutôt complète. Pour la clientèle de particuliers, même si nous n’avons pas encore ouvert nos agences, nous proposons déjà un large éventail de produits. Nous avons des produits d’épargne classique, mais aussi des produits assez nouveaux sur le marché, du type Epargne-Logement, mais qui s’adresse à tous types de projets à terme comme financer les études des enfants, acheter une voiture, préparer un financement immobilier par exemple. Nous offrons également toute la gamme de produits classiques pour les particuliers y compris des produits que nous appelons crédit projet pour certains financements.

CM : Vous parlez de rapidité de décision, comptez-vous vous orienter vers le scoring (2) ?

Oui, nous avons déjà mis en place une méthode similaire. Depuis un an que nous sommes ouverts, nous avons accumulé un certain nombre de données et d’enseignements qui nous pousse à aller dans le sens d’un vrai scoring de décision. Cela permet d’accélérer le traitement d’une demande de crédit.

CM : Comment définiriez-vous vos prochaines orientations dans l’approche de la clientèle ?

N’ayant qu’une agence pour la première année d’ouverture, nous avons évidemment focalisé sur la clientèle d’entreprise. Mais, comme je l’ai déjà annoncé, notre clientèle de particuliers se développe et nous allons améliorer l’offre de produits et la proximité. L’année prochaine nous allons ouvrir un réseau et mettre également en place des solutions de paiement électroniques, de paiements par mobile…etc. Nous entendons étendre notre réseau physique, mais aussi développer la banque à distance. Nous avons déjà une application mobile et une solution ‘’Internet Banking’’. Nous irons plus loin dans les prochains mois.

CM : Comment-vous positionnez-vous en termes de rémunération des dépôts et en termes d’offre de crédit ?

Nos conditions de taux pour les rémunérations des dépôts à terme sont plutôt attractives. Etant filiale d’une banque internationale, nous présentons aussi un coté sécurisant qui n’existe peut-être pas chez d’autres établissements locaux. Concernant les taux de crédit, nous sommes plutôt bien positionnés pour les crédits immobiliers et les crédits à destination des entreprises. C’est une activité que nous pourrons développer aussi grâce à notre futur réseau d’agences. Nous développerons le crédit mais en suivant les stratégies des banques internationales, c’est-à-dire en privilégiant l’équilibre avec les dépôts, qui doivent financer localement les crédits.

CM : Proposez-vous des produits de type gestion de fortune pour la clientèle très aisée ?

Nous avons des produits quatre étoiles, et nous développons actuellement une offre bien spécifique pour ce type de clientèle.

CM : Existe-t-il dans le royaume une association des banques ?

Il y a une association des banques ici qui a été créée il y a une dizaine d’années. C’est un organisme qui cherche à trouver des solutions équilibrées par rapport aux réglementations qui sont mises en place localement. Nous avons commencé à intégrer les réunions. Par rapport à d’autres pays en développement, je trouve que le Cambodge est un pays bien structuré dans ce secteur. La banque centrale est d’un bon niveau et efficace.

CM : Quels sont vos challenges les plus ‘’prioritaires’’ ?

Nous allons ouvrir cinq à six agences cette année, nous en avons deux qui sont en préparation pour le mois de mai. Et nous pensons continuer ce rythme d’ouverture les prochaines années, y compris en province.  D’ici la fin de l’année nous lancerons les solutions mobiles, ce seront des produits assez novateurs. Il existe déjà pas mal de ce type de produits localement mais nous voulons que nos clients soient en interconnexion avec ces solutions mobiles et qu’ils n’aient pas besoin de multiplier les ouvertures de compte.  En interne, nous allons avoir un gros challenge à l’embauche. Aujourd’hui, en interne, nous sommes 92. La taille de la banque est appelée à doubler et l’aspect recrutement – formation devient une priorité également.

Comment a été l’accueil de la BRED sur le marché local, quel type de clientèle avez-vous attiré en premier ?

D’une façon générale, même si le marché est compétitif, nous avons bénéficié d’un bon accueil, y compris de la part des Cambodgiens en général, et de ceux qui ont un lien avec l’Europe ou avec la France. Pour l’instant, alors que nous n’avons qu’une agence, je dirais que la moitié de nos clients sont des expatriés et des Khmers francophones. L’autre moitié serait des hommes d’affaires locaux qui ont besoin de financements. Je pense que notre flexibilité et notre rapidité de décision sont des facteurs qui ont encouragé beaucoup d’hommes d’affaires cambodgiens à travailler avec nous.

CM : Pour le financement d’entreprises, existe-t-il un Fonds de Garantie Interbancaire au Cambodge ?

Il n’y en a pas localement, il n’existe pas de fonds de garantie interbancaire, mais il existe le même type de garantie en partenariat avec des institutions internationales. Nous travaillons avec l’Agence Française de Développement  par exemple. Cela nous permet de partager le risque sur certains dossiers. Nous avons déjà monté quelques dossiers avec cette option. Cela a un intérêt, il est possible ainsi de financer des projets que nous n’aurions pas forcement suivis, tels des créations ou des projets de développement avec des bons business plan mais pour lesquels les promoteurs n’ont pas forcément assez de garanties.

Propos recueillis par Christophe Gargiulo & Lyeang Teav

(1)BRED Bank Cambodia est une filiale de la BRED Banque Populaire, membre du groupe BPCE, 2e groupe bancaire en France, qui sert plus de 31,2 millions de clients, emploie plus de 100 000 personnes dans le monde et compte 9 millions de sociétaires.

(2)le scoring est une technique qui permet d’affecter un score à un client ou prospect. Le score obtenu traduit la probabilité d’un emprunteur à honorer ses échéances de prêt, et permet une prise de décision plus rapide que l’analyse d’un dossier de prêt classique.

Cet article est un extrait du  dernier numéro (3) de Cambodge Mag en version papier. Pour consulter le magazine dans son intégralité en version PDF, cliquer ici…

Un Commentaire

Contenus sponsorisés

BRED BANK CAMBODIA : le Package Platinum

BRED BANK CAMBODIA : le Package Platinum

Dans le but de diversifier son offre et de répondre aux attentes des clients les plus exigeants, BRED Bank Cambodia propose aujourd’hui une offre flexible...

Haut de page