Tourisme dans les îles : Le Premier ministre met en garde les spéculateurs

C’est un Hun Sen visiblement impressionné par le projet Royal Sand qui s’est rendu à Koh Rong ce lundi pour la cérémonie officielle d’inauguration du complexe hôtelier. Précédé la veille par l’arrivée par mer de près de 400 soldats et policiers mobilisés pour la sécurité de l’événement, le Premier ministre livrera un discours plutôt court, contrairement à ses habitudes, prendra le temps de visiter l’une des plus belles villas du complexe hôtelier avant de repartir en hélicoptère.

Le Premier ministre Hun Sen lors de son arrivée au Royal Sand de Koh Rong, en compagnie de Neak Oknha Kith Meng, PDG du Royal Group au Cambodge
Le Premier ministre Hun Sen lors de son arrivée au Royal Sand de Koh Rong, en compagnie de Neak Oknha Kith Meng, PDG du Royal Group au Cambodge

Après le discours de Luizi A.Matzig, PDG de l’entreprise Asian Trails et partenaire de Neak Oknha Kith Meng, dans ce projet hôtelier de luxe Royal Sand, le Premier ministre remerciera les promoteurs d’avoir su mettre en valeur le potentiel touristique de cette île. Toutefois, Hun Sen enchaînera vite sur les problèmes de spéculations qui semblent entourer certaines concessions accordées à plusieurs entreprises et promoteurs.

Le Premier ministre Hun Sen lors de son discours pour l'inauguration du Royal Sand à Koh Rong
Le Premier ministre Hun Sen lors de son discours pour l’inauguration du Royal Sand à Koh Rong

”…J’ai pu constater que plus d’une trentaine d’îles du Cambodge ont été confiées à des promoteurs pour des projets de développement qui n’ont jamais vu le jour. J’interpelle aujourd’hui  le Secrétaire Général du CDC (Conseil du Développement du Cambodge), Son Excellence Sok Chenda, pour que soit réexaminé l’ensemble de ces concessions….”, a déclaré le Premier ministre, ajoutant que ”…au besoin, le gouvernement va “reprendre” des terres sur une trentaine d’îles au large de la côte sud-ouest du Cambodge à ces promoteurs qui n’ont fait aucun progrès sur les développements prévus…le gouvernement annulera ces concessions et gardera les dépôts de garantie…”.

M. Hun Sen a déclaré qu’il ne pouvait pas permettre à ces sociétés de tenter de vendre leurs projets à d’autres investisseurs parce que cela est contraire à la loi. Le Premier ministre soupçonne en effet plusieurs sociétés d’avoir présenté des projets de développement dans les îles, d’avoir demandé et obtenu des licences dans le but de revendre l’ensemble plus tard, en espérant une substantielle plus-value. ”…Cela crée une situation au sein de laquelle des spéculateurs empêchent les vrais investisseurs de développer leurs projets car les zones les plus intéressantes sont déjà attribuées…”, a-t-il déclaré, indiquant ensuite qu’il suivra de près ce réexamen des concessions insulaires. ”…Nous ne pouvons pas laisser ces îles sans gestion, il faut les reprendre et les confier à des promoteurs sérieux avec de véritables projets de développement….”, a-t-il conclu, avant de visiter une partie du complexe hôtelier en compagnie de Neak Oknha Kith Meng, de Son Excellence Sok Chenda et du directeur de Royal Sand, Livio Ranza.

Visite du complexe hôtelier en compagnie de Neak Oknha Kith Meng, de Son Excellence Sok Chenda et du directeur de Royal Sand, Livio Ranza.
Visite du complexe hôtelier en compagnie de Neak Oknha Kith Meng, de Son Excellence Sok Chenda et du directeur de Royal Sand, Livio Ranza.

Haut de page