Elections : 85 000 hommes déployés pour la sécurité du scrutin

Le gouvernement a annoncé projeter de déployer plus de 19 000 policiers et militaires pour la prochaine campagne électorale de 21 jours du 7 au 27 juillet, tandis que près de 85 000 hommes seront en charge de la sécurité le jour du scrutin, le 29 juillet.

85 000 hommes déployés pour la sécurité du scrutin
85 000 hommes déployés pour la sécurité du scrutin

Lors d’une conférence de presse hier au siège du NEC à Phnom Penh, le président du NEC, Sik Bun Hok, a annoncé que 37 partis politiques sont aujourd’hui enregistrés au ministère de l’Intérieur et ont la possibilité de présenter leurs listes pour le 29 juillet. Du 30 avril au 14 mai, le NEC commencera à enregistrer les partis politiques et les candidats qui souhaitent se présenter à ces élections générales.

Sik Bun Hok a émis un avertissement lundi après que M. Rainsy ait appelé les Cambodgiens à boycotter les prochaines élections lors d’une interview avec Radio Free Asia. ”… le CNRP a violé les lois, tous ceux qui appellent au boycott ou enfreignent la loi seront aussi poursuivis…L’article 142 de la loi électorale stipule que quiconque encourage la non-participation au scrutin peut être condamné à une amende de 1 250 à 5 000 dollars…”, a-t-il déclaré. A la question d’un journaliste demandant si le résultat de l’élection serait reconnu en cas de taux de participation inférieur à 50%, M. Bun Hok a déclaré: “…La loi constitutionnelle n’énonce pas ces points-là, donc cela n’affectera pas le résultat des élections. Nous respecterons la volonté du peuple…”.

Haut de page