Sar Kheng : Halte à la violence de rue au Cambodge

Lors de l’inauguration d’une route à Samlot dans la province de Battambang, ce lundi, Samdech Krolahom Sar Kheng, vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur, a appelé la population à ne plus recourir à la violence en cas d’accident de la route, et à laisser les autorités prendre en charge la situation.

Samdech Krolahom Sar Kheng, vice-Premier ministre et ministre de l'Intérieur
Samdech Krolahom Sar Kheng, vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur

”…En tant que bouddhistes, nous ne devons pas adhérer à la violence, c’est contraire à nos principes et à ceux de notre religion…le cas de l’accident du professeur Suy Sareth est douloureux…En cas d’accident, s’il vous plaît, n’utilisez pas pas la violence…appelez la police…”, a déclaré le ministre.

Sar Kheng a attribué la violence survenant lors des accidents ou des vols à un certain déclin des valeurs morales dans la société, et à un manque de réactivité de certaines forces de police. Sur ce dernier point, le ministre a déclaré envisager une série de mesures afin d’accélérer l’intervention policière lorsque survient un accident de la route ou qu’un voleur est attrapé.

Le 11 mars 2018, le professeur Suy Sareth avait été pris à parti par la foule alors qu’il venait de provoquer un accident de la circulation. Suy Sareth a été littéralement passé à tabac et a du être envoyé au Vietnam à la suite de serieuses blessures survenues lors de cette manifestation de violence. Trois personnes ont été arrêtées par la police, tandis que huit autres se sont enfuies.

Haut de page