Exposition : Décomposition ”insolite” de Maline Yim

C’est une exposition assez étonnante proposée depuis le 10 mars à la Galerie Thaddeus, située dans Kandal Village à Siem Reap. ”Décomposition”, tel est le titre de cette série d’œuvres proposée par Maline Yim, une artiste originaire de Battambang qui a fait ses armes en France, en Afrique du Sud et à New York.

Ouverture de l'exposition Décomposition de Maline Yim
Ouverture de l’exposition Décomposition de Maline Yim

Dans Décomposition le visiteur peut découvrir l’univers intérieur de Maline Yim, une forêt apocalyptique parsemée de jeunes bourgeons . Sur des cartons récupérés, que l ‘artiste brûle comme un feu de forêt, elle y dépose ensuite délicatement des touches dorées et y tire alors des lignes très fines à l’ encre de Chine. ”…Avec Décomposition, j’exprime aussi ma colère face à la destruction dont est capable l’homme…”, explique l’artiste alors que les visiteurs se penchent sur les tableaux, cherchant à savoir s’il s’agit de fines lamelles de troncs d’arbres ou d’une autre matière.

Décomposition de Maline Yim
Décomposition de Maline Yim

”…Je n’ai utilisé que des matériaux de récupération, ici en l’occurrence, des cartons que j’ai empilés, pressés et auxquels j’ai mis le feu…”, indique l’artiste qui avait déjà exprimé une autre colère avec des méthodes semblables, en 2015, à Phnom Penh alors qu’elle proposait une exposition reflétant symboliquement les points de vue critiques de l’artiste sur la corruption, la pollution et le sous-développement dans le Cambodge contemporain.

Maline Yim est née à Battambang en 1982. Son travail est étroitement connecté aux souvenirs de son enfance en plein milieu de la guerre civile. ”…À l’époque, il manquait beaucoup de choses, de l’éducation à la santé sociale … et nous avions peur de tant de choses…Grandir pendant la guerre civile m’a rempli de soucis et d’anxiété…La peur persistante des mines terrestres accompagnait le sentiment de vulnérabilité devant les Khmers rouges, qui étaient stationnés à seulement quarante kilomètres de Battambang…”, indique l’artiste.

 

Maline Yim, à droite, expliquant son travail à des visiteurs durant l'exposition
Maline Yim, à droite, expliquant son travail à des visiteurs durant l’exposition

Mais, la nature garde une influence bénéfique sur son travail. ”…Je me souviens que lorsque j’étais enfant, je collectionnais des morceaux de bois, des pierres et d’autres éléments naturels pour créer mes jouets…J’aimais être dehors et arroser nos plantes. Il y avait un vrai bonheur dans ces moments malgré la proximité de la guerre…”, explique-t-elle, ajoutant que : ”…La nature est souvent au centre de mes œuvres, une façon d’appuyer sur mon leitmotiv, à savoir que le développement et le progrès ne devraient jamais se faire au détriment de l’environnement et de ses ressources naturelles…”, conclut-elle.

DECOMPOSITION de Maline Yim

For Art’s Sake Galery

628A, rue Hap Guan, Kandal Village

Siem Reap

Contact : 017 620 016

 

Contenus sponsorisés

BRED BANK CAMBODIA : le Package Platinum

BRED BANK CAMBODIA : le Package Platinum

Dans le but de diversifier son offre et de répondre aux attentes des clients les plus exigeants, BRED Bank Cambodia propose aujourd’hui une offre flexible...

Haut de page