Exportations agricoles : +66% vers les pays de l’ASEAN

Les exportations agricoles du Cambodge vers les pays de l’ASEAN ont été évaluées à 1,2 milliard de dollars en 2017, une hausse de 66% par rapport à l’année précédente, indiquent les statistiques du ministère du Commerce.  Le porte-parole du ministère, Seang Thay, a déclaré que la Thaïlande et le Vietnam étaient les principaux marchés pour le Cambodge.

+66% vers les pays de l'ASEAN. Photographie par libarp@ausaid.gov.au
+66% vers les pays de l’ASEAN. Photographie par libarp@ausaid.gov.au

”…Nous exportons principalement du manioc et du maïs vers des pays voisins comme la Thaïlande, car la plupart de ces produits agricoles sont principalement plantés près des zones frontalières, de sorte qu’ils sont facilement transportables…je m’attends à ce que les exportations de produits agricoles vers les pays proches augmentent dans les années à venir, en raison d’un nouveau programme dans lequel le ministère délègue des certificats d’origine…”, a-t-il déclaré à la presse locale.

Le ministre du Commerce Pan Sorasak avait déclaré en février dernier que le Cambodge et la Thaïlande avaient convenu de créer un groupe de travail sur les exportations agricoles du Cambodge, qui ont fait l’objet d’une controverse face aux commerçants thaïlandais pendant la saison des récoltes. Le ministre avait alors suggéré la délivrance de certificats de pays d’origine dans les provinces comme une des mesures à prendre pour régler ces problèmes. Le ministère autorise à présent les départements commerciaux des provinces de Battambang, Banteay Meanchey, Palin et Oddor Meanchey à délivrer les certificats aux commerçants et aux producteurs.

M. Thay a déclaré qu’il n’est pas surpris que cette décision facilite les choses pour les exportateurs et les producteurs, et augmente de façon significative les exportations de produits agricoles vers les pays voisins. “…Il n’y a pas besoin de venir demander des certificats au ministère. Nous avons décidé de permettre aux provinces de les émettre à la place…cela permet de gagner du temps et donc d’être compétitifs dans les délais de livraison… “, a conclu M. Thay.

Haut de page