Enseignement : Le Premier ministre Hun Sen et la langue francaise

Le Premier ministre Hun Sen a déclaré,  lors de la cérémonie de remise des diplômes jeudi, que la langue française n’était pas encore suffisamment populaire parmi les jeunes étudiants cambodgiens qui ont tendance à apprendre l’anglais et le chinois. M. Hun Sen a ajouté que les personnes âgées qui parlent français vieillissent, et que les pays francophones demandaient au gouvernement d’encourager les étudiants à apprendre la langue française.

Le Premier ministre Hun Sen, Photographie AKP
Le Premier ministre Hun Sen, Photographie AKP

“…Je ne peux pas forcer les jeunes à apprendre la langue française, mais je fais de mon mieux pour coopérer avec les pays francophones, je ne sais pas quel est l’avenir de la langue française au Cambodge…”, a déclaré M. Hun Sen, ajoutant que les étudiants en droit et en santé étudiaient le français. Le chef du gouvernement royal a fait ces remarques lors de la cérémonie de remise des certificats de fin d’études à 1.630 étudiants de l’Institut national de l’Education, après qu’il n’ait trouvé aucun professeur de français dans la liste des diplômés.

Toutefois, l’enseignement du français n’est pas absent des priorités du gouvernement. Dans une récente interview accordée au journal cambodgien Thmey Thmey, l’Ambassadrice de France au Cambodge, Mme Eva Nguyen Binh, a déclaré que ”…Nous souhaitons développer l’enseignement du français, et aussi veiller à la qualité du français enseigné. Nous travaillons en ce sens avec le Ministre de l’Education, S.E. Hang Chuon Naron, et avons d’ailleurs signé un mémorandum d’entente avec le MEJS en mai 2017 pour développer et renforcer l’enseignement du français, en particulier via la formation des professeurs….”.

Rappel historique

Malgré sa forte présence dans le gouvernement et l’éducation, le français a décliné plus rapidement au Cambodge qu’au Vietnam et au Laos. En 1975, les Khmers rouges sont arrivés au pouvoir et ont commencé à tuer des milliers de Cambodgiens éduqués, dont la plupart avaient reçu une éducation française. À la fin de leur règne en 1979, le français avait presque complètement disparu du Cambodge. Selon l’ouvrage ”La langue française dans le monde”, le Vietnam qui a participé à l’installation de la République populaire du Kampuchea, a réintroduit le français dans la nation bien que cette langue ait commencé son déclin au Vietnam à cette même époque. la langue française a continué à gagner du terrain au Cambodge jusqu’en 1993, L’élan a été alors freiné quand le gouvernement actuel du Cambodge a pris le pouvoir et que le khmer est devenu la langue unique du gouvernement, et la langue principale de l’éducation.

La renaissance de la langue française est arrivée beaucoup plus tard au Cambodge qu’au Vietnam et au Laos. En 1997, un centre de langue française a ouvert à Phnom Penh et l’éducation en langue française a commencé à renaître au Cambodge. Des centaines d’étudiants cambodgiens étudient à l’étranger chaque année en France. Le français est aussi une  langue diplomatique du Cambodge.

Actuellement, dans le monde, environ 274 millions de personnes parlent français. C’est la cinquième langue la plus parlée, après le mandarin, l’anglais, l’espagnol, l’arabe et l’hindi. Selon le Ministère de l’Education, de la Jeunesse et des Sports du Cambodge, il y a environ 125 000 apprenants de français dans le royaume. En 2014, une étude a révélé que, au Cambodge, le français était parlé par environ 423 000 personnes en tant que langue étrangère, soit un peu moins de 3% de la population du pays.

Photo du Jour : Femme Tumpoun

Femme Tumpoun, minorité ethnique du Ratanakiri Photo Carpe Diem Travel (CC) On considère qu’un pour cent seulement de la population totale du Cambodge constitue les peuples indigènes. Ils vivent

Contenus sponsorisés

BRED BANK CAMBODIA : le Package Platinum

BRED BANK CAMBODIA : le Package Platinum

Dans le but de diversifier son offre et de répondre aux attentes des clients les plus exigeants, BRED Bank Cambodia propose aujourd’hui une offre flexible...

Haut de page