Coopération – Pauline Tamesis : Le Cambodge et les agences de l’ONU poursuivront leur partenariat

Le ministre d’Etat Prak Sokhonn, ministre cambodgien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, a reçu hier les lettres de créance de Mme Pauline Tamesis, nouvelle représentante du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et nouvelle coordonnatrice de l’ONU au Cambodge. Mme Pauline remplace Claire Van der Vaeren, qui a récemment terminé sa mission au Cambodge.

Le ministre d’Etat Prak Sokhonn, ministre cambodgien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, a reçu hier les lettres de créance de Mme Pauline Tamesis
Le ministre d’Etat Prak Sokhonn, ministre cambodgien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, a reçu hier les lettres de créance de Mme Pauline Tamesis

Selon un communiqué de presse du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale rendu public ce matin, Prak Sokhonn a souhaité la bienvenue à Mme Tamesis et a félicité le PNUD et les autres agences onusiennes de leur contribution active au développement du Cambodge, et de leur coopération étroite avec le gouvernement royal du Cambodge (GRC).

Le chef de la diplomatie cambodgienne a également rappelé la rencontre annuelle entre le Premier ministre Samdech Techo Hun Sèn et les agences de l’ONU au Cambodge en février dernier sur le renforcement et l’élargissement de la coopération entre le gouvernement royal et les agences onusiennes.

Mme Pauline Tamesis s’est déclarée fière de sa nouvelle nomination et a félicité le Cambodge pour son développement rapide, la paix et la stabilité ainsi que pour les progrès remarquables du pays dans la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD), ses efforts dans le déminage et sa participation active à des opérations de maintien de la paix de l’ONU.

Dans sa réponse, Prak Sokhonn a souligné que même si le nombre de victimes de mines a considérablement diminué, de 4.320 à seulement 56 entre 1996 et 2017, les mines restent un défi pour le développement rural. C’est pour cette raison que le Cambodge considère le déminage comme un objectif prioritaire, a-t-il ajouté. Il a aussi exprimé la fierté du Cambodge à prendre part à des missions de maintien de la paix sous l’égide de l’ONU. Dès 2006, a-t-il indiqué, 5.172 Casques bleus cambodgiens ont été déployés dans huit pays différents.

Avec Chanseng – AKP Phnom Penh, mars 2018 –

Haut de page