Alumni – Communauté : Du besoin de développer le réseau des alumni

La CCI France-Cambodge a récemment organisé un petit-déjeuner en présence de Madame Eva Nguyen Binh, Ambassadrice de France au Cambodge, afin de présenter ses projets pour l’année 2018, et discuter des possibilités d’articulation de ces événements autour d’une mise en relation entre alumni et entreprises françaises du royaume.

En préambule à ce rendez-vous de la CCIFC, le Président Guillaume Massin rappelait que, depuis la fin de l’année 2017, ces rendez-vous de la CCI France-Cambodge se recentraient beaucoup plus sur les questions de formation. ‘’…Pour nous, ce type de rencontre est crucial, pour les alumni, pour les communautés d’affaires, et le développement du secteur privé au Cambodge. C’est également important pour les rapports entre secteur privé et secteur public car, dans la vie de tous les jours, dans les activités économiques, de nombreux alumni qui sont revenus travailler dans le royaume, occupent à présent des postes dans l’administration cambodgienne ou dans le privé, et ils figurent parmi les cadres ou dirigeants les mieux formés…’’, déclarait Guillaume MASSIN.

Le Président de la CCIFC Guillaume Massin : Développer le réseau alumni est important
Le Président de la CCIFC Guillaume Massin : Développer le réseau alumni est important

Après avoir remercié l’assistance, très nombreuse, pour ce rendez-vous, Mme Eva Nguyen Binh, Ambassadrice de France au Cambodge présentait les collaborateurs venus enrichir le débat, notamment Frédérique Reigney, attachée de coopération universitaire et de recherche, Lucile Seguin qui s’occupe de la mobilité des étudiants cambodgiens en France et également du volet retour des alumni, et enfin Camille Louyot, nouvelle attachée économique à l’Ambassade de France au Cambodge.

Mme Eva Nguyen Binh, Ambassadrice de France au Cambodge
Mme Eva Nguyen Binh, Ambassadrice de France au Cambodge

‘’…Les alumni constituent une communauté de grande valeur et, de développer, animer et identifier ce réseau est l’une des missions de l’ambassade. C’est une tâche difficile qui doit être le fruit d’un travail collectif, avec les entreprises, avec les institutions d’enseignement supérieur, et avec les institutions tout court car nous sommes tous intéressés à connaitre les alumni…’’, indiquait l’ambassadrice ajoutant qu’il n’existait malheureusement pas d’association locale susceptible de prendre en charge le développement de ce réseau.

Frédérique Reigney, attachée de coopération universitaire et de recherche
Frédérique Reigney, attachée de coopération universitaire et de recherche

Frédérique Reigney expliquait ensuite à l’assistance les difficultés rencontrées par l’ambassade pour suivre le retour des alumni lorsqu’ils projettent de revenir travailler dans le royaume : ‘’…Il s’agit de Cambodgiens de haut niveau, qui ont suivi des formations de qualité, mais nous ne savons pas toujours ce qu’ils deviennent. L’ambassade de France au Cambodge a organisé plusieurs événements pour rassembler les alumni…toutefois, si ces événements ont connu un joli succès, ils n’ont pas contribué à fédérer un mouvement fort et constitué des alumni…’’.

Lucile qui s’occupe de la mobilité des étudiants cambodgiens en France et qui s’occupe également du volet retour des alumni
Lucile Seguin qui s’occupe de la mobilité des étudiants cambodgiens en France et également du volet retour des alumni

francealumni.fr est une plate-forme internationale subdivisée en plateformes pays. C’est un site internet entièrement dédié au réseau français des alumni, développé à l’initiative du ministère des Affaires étrangères et du Développement International. France Alumni se veut une plateforme numérique multilingue performante pour fédérer, informer et aiguiller les étudiants internationaux passés par l’enseignement supérieur français. France Alumni offre ainsi à tous les anciens étudiants internationaux un annuaire interactif permettant à chacun de s’affilier au réseau et de se mettre en contact avec d’autres alumni. Le site offre aussi des espaces de discussion et des groupes thématiques qui permettent à chacun de rester au plus près de ses centres d’intérêts.

”…La plateforme Cambodge a été lancée en 2015, c’est une création récente. Le site progresse, nous avons aujourd’hui 550 alumni sur cette plateforme. Ce site permet de créer des profils, des groupes de discussions et, les institutions et entreprises peuvent également créer des pages, et il est possible de publier des offres d’emploi…pour intensifier cette dynamique d’échanges, nous avons également créé une page Facebook : https://www.facebook.com/francealumnicambodge/ …Le but de ces deux outils n’est pas seulement d’informer des événements organisés par l’ambassade, il s’agit aussi de communiquer de l’information sur tout ce qui peut intéresser ce réseau…Nous avons également un annuaire de quatre mille noms, mais la mise à jour représente un travail colossal…nous le faisons régulièrement, mais nos difficultés ne viennent pas de l’identification des étudiants à leur départ, mais à leur retour…’’, ajoutait Lucile Seguin.

Réunion sur le thème des alumni à la CCIFC
Réunion sur le thème des alumni à la CCIFC

Des outils plus structurels ont également été créés, toujours dans l’objectif d’apporter une aide aux alumni. Un visa alumni a été créé, il ne s’agit pas d’un visa dans le sens strictement réglementaire du terme mais d’un document permettant d’accéder plus facilement à l’obtention d’un visa de circulation pour trois mois. Ce visa s’adresse aux étudiants ayant terminé leurs études il y a moins de cinq ans, et la validité de ce visa alumni serait d’une année. Pour l’obtenir, il suffit de justifier d’un diplôme de l’enseignement supérieur français, sur le territoire français,  de niveau Master ou plus, remplir les conditions nécessaires à l’obtention d’un visa de circulation et présenter un dossier de demande complet au consulat.

Cette réunion très instructive a ensuite donné lieu à des échanges entre chefs d’entreprises, enseignants d’université et alumni, chacun s’accordant à reconnaître qu’il était difficile de parler, pour l’instant, de réseau bien établi. Un dirigeant d’entreprise expliquait qu’il avait besoin de Cambodgiens hautement qualifiés pour ses opérations, que les alumni étaient un excellent vivier, mais qu’il était difficile de les identifier ou de les joindre pour le moment.

Plusieurs autres suggestions ont été émises, notamment la création d’un conseil Alumni Cambodge, entité qui serait constituée de représentants d’alumni de différents secteurs professionnels, d’un représentant de l’ambassade, d’un membre de la CCIFC et qui aurait pour vocation de participer au pilotage du réseau France Alumni Cambodge.

En attendant les effets de cette nouvelle dynamique, les alumni se retrouveront lors d’un dîner à l’ambassade de France le vendredi 16 mars, avec le soutien du comité Good France, de Khéma, Open Wine, Bouchon, le  Raffles, Topaz, Confirel et Bonbon.

Haut de page