Textile : Le Premier ministre promet un salaire minimum de 250$ en 2023

S’adressant à des milliers de travailleurs de la confection dans le district de Por Senchey à Phnom Penh hier, M. Hun Sen a déclaré qu’en 1997, le Cambodge n’avait que 64 usines avec plus de 80 000 travailleurs qui gagnaient seulement 40 dollars US par mois. Il a annoncé hier qu’en 2023 les travailleurs de l’industrie du vêtement et de la chaussure pouvaient s’attendre à un salaire minimum d’au moins 250 dollars par mois. Le Premier ministre a ajouté que le royaume comptait maintenant plus de 1 100 usines de vêtements et de chaussures où les travailleurs gagnaient 153 $ par mois en 2017 et percevraient 170 $ à partir de cette année.

“…Si nous comparons les salaires des travailleurs l’année dernière et d’autres pays, nous constatons que les salaires du Cambodge sont plus élevés que ceux du Bangladesh, du Sri Lanka, de l’Inde, du Myanmar, de l’Indonésie, du Laos et du Pakistan…Le revenu des travailleurs semble augmenter chaque année, mais nous devons penser aux risques. Si nous n’avons pas de mesures sérieuses nous permettant de rester compétitifs, les usines déménageront dans un pays dont le salaire est inférieur à celui du Cambodge…”, a déclaré Mr Hun Sen.

Le Premier ministre lors de sa visite d'usines du textile dans la ville de Takhmao, province de Kandal.
Le Premier ministre lors de sa visite d’usines du textile

Le premier ministre a ajouté que la plate-forme politique du PPC visait à mettre en œuvre une politique salariale évolutive sur la période 2019-2023. “…Selon les estimations des économistes, en 2023, le salaire minimum pour les travailleurs de l’industrie du vêtement et de la chaussure ne sera pas inférieur à 250 dollars par mois..”, a-t-il déclaré avant de conclure sur : ”…Je souligne que, pour assurer plus de revenus, les travailleurs doivent éviter les troubles….lorsque les travailleurs protestent, ils perdent des revenus et ont moins à dépenser pour se nourrir…”.

Haut de page