Politique : Hun Sen réitère son refus d’ouverture avec l’opposition et avance l’absence de crise politique

”…Il n’y a pas de crise politique dans le royaume…les prochaines élections se dérouleront comme prévu…le Cambodge ne connait pas pas du tout de guerre ou de crise politique,…ceux qui prétendent le contraire sont les criminels…”, déclarait cette semaine le Premier ministre lors d’un nouveau rassemblement avec les travailleurs du textile dans la zone Prey Tea, à Phnom Penh. Alternant discours et répliques à l’attention de son ”rival” Sam Rainsy, multipliant les rencontres avec les ouvriers du textile, le Premier ministre a laissé entendre une nouvelle fois et assez clairement que l’ouverture politique n’était pas envisageable : ”…Quelle est la crise politique au Cambodge ? Il y a seulement un groupe de personnes qui ont enfreint la loi et qui ont fait face à une action en justice. Ce n’est pas une question politique…”, a-t-il réitéré, faisant référence aux anciens membres du CNRP qui sont en prison et à son ancien dirigeant Sam Rainsy.

Mr Hun Sen a récemment déclaré à Kentaro Sonoura, conseiller spécial du Premier ministre japonais, qu’il avait consacré les trois quarts de sa vie à unifier le pays en recourant à la négociation et qu’il se considérait comme un excellent négociateur au regard des ses longues années passées à unifier et favoriser le développement du pays. Concernant Sam Rainsy, le Premier ministre a rappelé qu’il lui avait déjà accordé deux pardons et que cela n’avait pas suffit à établir un dialogue avec le parti de l’opposition. “…Personne n’utilise mieux que moi les opportunités de négociation parmi les leaders mondiaux…”, a déclaré Mr. Hun Sen, rappelant une nouvelle fois qu’il avait passé beaucoup de temps à négocier la fin de la guerre civile.

Le Premier ministre Hun Sen
Le Premier ministre Hun Sen

Depuis la dissolution du CNRP, les pays occidentaux ont menacé de couper l’aide électorale et l’aide au gouvernement, mais des alliés comme la Chine, le Japon, la Corée du Sud et la Russie continuent de soutenir la politique de l’homme fort du régime.

Rencontre avec les travailleurs du textile dans la zone Prey Tea
Rencontre avec les travailleurs du textile dans la zone Prey Tea

Un peu plus tôt, le Premier ministre avait aussi déclaré que les historiens ne devraient pas négliger les efforts du Cambodge pour rétablir la paix. ”…N’oubliez pas que la dernière étape qui a permis de stopper totalement la guerre civile a été réalisée par les Cambodgiens eux-mêmes, pas par les étrangers. C’est une vérité que les historiens ne devraient pas négliger…”, a-t-il déclaré. ”…L’Autorité provisoire des Nations Unies au Cambodge (APRONUC) n’a pas réussi à mettre un terme à la guerre civile au Cambodge malgré des dépenses substantielles, a dit le Premier ministre, ajoutant que c’est la politique « Gagnant Gagnant » qui a apporté la paix totale au Royaume.

”…La politique « Gagnant Gagnant » est un concept visant à trouver une solution satisfaisant l’ensemble des parties lors d’une négociation politique, même si cela fait suite à une victoire militaire. Selon Hun Sen, Les perdants ne doivent pas être laissés pour compte. La politique « Gagnant Gagnant » a été déterminée avec trois points clés, à savoir assurer la sécurité physique des Cambodgiens, maintenir les acquis, et permettre un retour à la vie civile des soldats khmers rouges…”, a-t-il rappelé. Le chef du gouvernement royal a également remercié tous ses compatriotes de leur contribution au succès de cette politique ayant permis la fin de la guerre civile et l’instauration de la paix jusqu’à nos jours.

Haut de page