Cambodge – Gouvernement : l’Assemblée adopte l’amendement concernant les insultes au roi

L’Assemblée nationale a approuvé hier un amendement au Code pénal autorisant des peines d’emprisonnement pour quiconque insulte le roi ou la famille royale.  Une session extraordinaire a eu lieu hier pour discuter et ensuite approuver l’amendement au Code pénal, ainsi que pour amender cinq articles de la constitution et un projet de loi sur les affaires au Cambodge, au Laos et au Vietnam.

Norodom Sihamoni
Le Roi Norodom Sihamoni

Le Conseil des ministres avait rédigé l’amendement du Code pénal le 2 février, arguant qu’une insulte au roi devrait être punie d’un emprisonnement de un à cinq ans, et d’une amende de 500 à 12 500 dollars US. You Hok Kry, le premier vice-président de l’Assemblée nationale du parti Funcipec, a déclaré que l’amendement était attendu depuis longtemps. “…Cette loi est une bonne initiative et remplit un vide dans nos lois…Je soutiens et admire le gouvernement pour avoir approuvé cet amendement…”, a déclaré M. Hok Kry à la presse locale. Les procureurs de l’Etat n’auront plus besoin d’une plainte formelle déposée par le Roi, comme auparavant,  pour intenter une action en justice contre les individus qui insultent la famille royale.

Le Premier ministre Hun Sen a déclaré que les punitions n’étaient pas aussi graves que dans d’autres pays, mais qu’elles étaient néanmoins nécessaires. “…Notre loi concernant la punition des auteurs de délits pour avoir insulté le roi n’est pas aussi sérieuse que celle en Thaïlande et en Arabie Saoudite…Cependant, le Cambodge doit avoir une loi appropriée car,  dans le passé, beaucoup de gens ont insulté le roi…”, a-t-il déclaré.

Haut de page