Cambodge – Fait Divers : Premier décès lié au vin de riz

Un habitant de Teuk Chhou, province de Kampot, est mort et un autre a été envoyé à l’hôpital après avoir bu du vin de riz et consommé de la viande de chien la semaine dernière. Sou Buntheoun, le chef de police adjoint du district de Teuk Chhou, a déclaré hier que les victimes ont acheté le vin de riz et l’ont mélangé avec de nombreux suppléments à base de plantes pendant environ une heure avant de le boire. “…Nous avons interrogé le vendeur d’herbes et de plantes sur ce que les victimes avaient mis dans le vin de riz. Il a déclaré que ces herbes étaient toxiques et que les consommateurs avaient besoin de les laisser macérer dans le vin de riz pendant au moins sept à dix jours avant de le boire.  », a-t-il déclaré.

Premier décès lié au vin de riz
Premier décès lié au vin de riz

Le vendeur d’herbes n’a pas été inquiété et la police a sommé les dirigeants des communes de sensibiliser les villageois sur les dangers de consommation d’alcool de riz mal préparé. Les victimes sont Sam Vanna, 59 ans, décédé en route vers l’hôpital et Houth, 50 ans, toujours hospitalisé. La semaine dernière, le ministère de la Santé avait demandé à la population de faire attention à la consommation de vin de riz pour le Nouvel An chinois après deux décès et plus de dix cas d’empoisonnement dus à la consommation de cet alcool en 2017.

Haut de page