Cambodge : Pas de liberté sous caution pour khem Sokha

La Cour d’appel a rejeté ce jeudi la demande de libération sous caution de l’ancien dirigeant de l’opposition Kem Sokha, accusé de trahison. C’était la première fois Khem Sokha était autorisé à quitter la prison de haute sécurité de Trapaing Thlong. La mère et l’épouse de M. Sokha ont été autorisées à pénétrer dans l’enceinte du tribunal et ont ensuite été autorisées à rencontrer M. Sokha après l’audience.

Pas de liberté sous caution pour khem Sokha
Pas de liberté sous caution pour khem Sokha

Lors d’une audience à huis clos de deux heures le juge, Phou Povsun, a décidé de rejeter sa demande de liberté sous caution, invoquant des raisons de sécurité et l’enquête en cours. La police avait installé des barricades sur le boulevard Sothearos et dans les environs de l’enceinte du tribunal, et bloqué l’accès à la cour. Les  journalistes n’étaient pas autorisés à entrer dans le tribunal pour couvrir l’événement. L’avocat de la défense de M. Sokha, Hem Socheat, a déclaré qu’il ne pouvait pas accepter la décision et qu’il envisageait l’introduction d’un recours devant la Cour suprême.

Haut de page