Cambodge – cybercriminels : Raid sur un réseau de cybercriminels

La gendarmerie royale a effectué deux descentes vendredi  à Phnom Penh et dans la province de Preah Sihanouk. Les gendarmes, plutôt bien équipés… ont arrêté 36 cybercriminels suspectées d’avoir organisé des escroqueries par VoIP (Voice over Internet Protocol). Le rapport de la gendarmerie indique que les raids ont été menés en collaboration avec les autorités thaïlandaises.

Raid des gendarmes sur les refuges de cybercriminels
Raid des gendarmes sur les refuges de cybercriminels. Photographie fournie

Sur les 36 suspects arrêtés, 33 ont été capturés à Phnom Penh et les trois autres à Preah Sihanouk. La majorité d’entre eux, 26 pour être exact, sont des ressortissants thaïlandais; six sont taïwanais et quatre sont cambodgiens. Les deux chefs de bande présumés sont toujours en fuite, mais la gendarmerie indique les rechercher activement.

36 suspects arrêtés. Photographie fournie
36 suspects arrêtés. Photographie fournie

Le Vishing est une variante du phishing classique et se base sur la communication vocale par téléphone. Le terme « Vishing » est un mot issu de la contraction de Voice ou VoIP (voix sur IP) et de phishing. Il désigne la collecte organisée d’informations via téléphone.

Comme dans le hameçonnage classique, l’utilisateur est incité, après s’être vu raconter une histoire bien ficelée, à révéler des informations confidentielles telles que ses données d’identification pour l’e-banking. La préparation de l’attaque, de même que le vol des données en lui-même, peuvent avoir lieu par téléphone. Les criminels se font souvent passer pour des collaborateurs d’un institut financier ou du service d’assistance Microsoft.

Haut de page