Cambodge : Au cœur des bidonvilles de Boeng Trabek

Comme chaque semaine, la présidente du programme Shanty Town Spirit, qui intervient en faveur des familles des bidonvilles de Boeng Trabek, effectuait sa visite de routine pour distribuer médicaments et petites pensions pour permettre aux grand-mères les plus défavorisées de parer aux besoins de première nécessité.  A cette occasion, la présidente, Princesse Ermine Norodom, était accompagnée du fidèle Arun, un ancien enfant des rues devenu aujourd’hui l’un des piliers de l’association, et de S.E Mme Eva Nguyen Binh, Ambassadrice de France au Cambodge, qui a pu constater les efforts que déploie l’association pour venir en aide à ces familles démunies, qui vivent dans des habitats extrêmement précaires. Pour consulter la totalité des photographies, cliquer ici…

Bidonville de Boeng Trabek, Phnom Penh
Bidonville de Boeng Trabek, Phnom Penh

Alors que la station d’épuration toute proche est en cours de rénovation et qu’un projet de route est à l’étude, plusieurs familles craignent de devoir quitter un jour cet endroit. En effet, malgré des conditions de vie assez difficiles, un esprit communautaire s’est largement développé au sein de cette communauté, et la plupart des habitants du bidonville, un peu à l’image du défunt white building, ne souhaitent pas quitter l’endroit.

 S.E Mme Eva Nguyen Binh, Ambassadrice de France au Cambodge et la Présidente de l'association Shanty Town Spirit, la princesse Ermine Norodom.
S.E Mme Eva Nguyen Binh, Ambassadrice de France au Cambodge et la Présidente de l’association Shanty Town Spirit, la princesse Ermine Norodom.

”…C’est ici chez moi, je ne veux pas partir…me disait l’une des habitantes, veuve et à la santé fragile…explique la Princesse Ermine Norodom, j’ai eu plusieurs fois des possibilités de relogement, mais ils ne veulent pas partir…”.

Naissance à Boeng Trabek
Naissance à Boeng Trabek

”…Il y a tout de même des satisfactions, plusieurs enfants vont enfin à l’école, j’ai aussi pu soigner des mamies qui avaient de sérieux problèmes de santé, consolider quelques maisons, et l’un de mes protégés, Leang, a trouvé un emploi…”, explique la Présidente, ajoutant que :”…c’est aussi un bidonville qui voit beaucoup de naissances, et nous avons mis en place des kits spéciaux, qui comprennent tout le nécessaire pour les nourrissons….”.

Décharge au sein du bidonville
Décharge au sein du bidonville

Quand à cette décharge au sein même du bidonville ; ”…cet amas d’immondices est devenu si important et compact que je crains qu’il serve également de soutien aux fondations des petites maisons…pour le moment, je ne sais pas encore quelle est la réelle solution car on ne sait plus ce qu’il y a en dessous….”, conclut la Princesse au grand cœur.

Bidonville de Boeng Trabek, Phnom Penh
Bidonville de Boeng Trabek, Phnom Penh
Un Commentaire

Contenus sponsorisés

BRED BANK CAMBODIA : le Package Platinum

BRED BANK CAMBODIA : le Package Platinum

Dans le but de diversifier son offre et de répondre aux attentes des clients les plus exigeants, BRED Bank Cambodia propose aujourd’hui une offre flexible...

Haut de page