Cambodge : Arrestation de 17 795 suspects pour trafic de drogue en 2017

Les autorités cambodgiennes ont arrêté 17 795 suspects pour trafic de drogue en 2017, soit une augmentation de 79% par rapport aux 9 933 suspects de l’année précédente, a indiqué lundi  Meas Vyrith, secrétaire général de l’Autorité nationale de lutte contre la drogue.  8173 affaires de drogue ont été enregistrées l’an dernier, une hausse de 92% par rapport à 4.246 en 2016. Près de 300 kilos de drogues illicites – héroïne, cocaïne, méthamphétamine en cristaux, pilules de méthamphétamine, kétamine, ecstasy et marijuana – ont été confisqués l’année dernière.

Destruction de drogues à Preah Vehar
Destruction de drogues à Preah Vehar

Le vice-Premier ministre Ke Kim Yan, président de l’Autorité nationale de lutte contre la drogue, a déclaré que la drogue restait une préoccupation essentielle pour le Cambodge, rappelant que les drogues étaient introduites clandestinement dans le pays par voie terrestre, aérienne et postale. “…La plupart des drogues illicites ont été introduites clandestinement au Cambodge via des postes frontaliers dans le nord-est et près de 100 kilos de drogue ont été confisqués à ces postes frontaliers du nord-est…”, a-t-il indiqué. Il est estimé que le Cambodge compte 20 621 toxicomanes et que 11 601 d’entre eux ont reçu un traitement. Le pays ne prévoit pas de peine de mort pour les trafiquants de drogue. Mais, une personne qui possède ou vend plus de 80 grammes de drogue risque l’emprisonnement à vie.

Haut de page