Cambodge – Transports – Infrastructures : Sun Chantol souligne l’importance de la Chine

La Chine est un partenaire majeur du Cambodge dans le développement des infrastructures, un élément clé pour stimuler la croissance économique et réduire la pauvreté, a déclaré le Ministre des transports, Sun Chanthol, à l’agence de presse chinoise Xinhua, avant la visite du Premier ministre chinois Li Keqiang dans le royaume : ”…les infrastructures telles que les routes, les ponts, les chemins de fer, les ports et les aéroports sont vraiment nécessaires au développement socio-économique du Cambodge. La Chine joue un rôle de premier plan dans le soutien au développement des infrastructures dans le royaume….Plus de 2 000 km de routes, sept grands ponts et un nouveau terminal à conteneurs du port autonome de Phnom Penh ont été construits avec l’aide de la Chine…”, a déclaré le ministre, ajoutant que le royaume avait besoin de 500 millions de dollars par an pour le développement des infrastructures.

Sun Chantol, Ministre des Tranports au Cambodge
Sun Chantol, Ministre des Tranports au Cambodge

Selon le ministre, outre l’octroi d’une aide financière, la Chine a également fourni une assistance technique et aidé à la formation des responsables des transports cambodgiens. Sun Chanthol a confirmé que la Chine investirait dans un nouveau projet d’aéroport international et conduirait un projet d’autoroute de 190 km de long de Phnom Penh dans la province côtière de Preah Sihanouk. Il a indiqué que les accords de concession BOT (build-operate-transfer) pour les projets entre le gouvernement cambodgien et les entreprises chinoises seraient bientôt signés.

“…Le nouvel aéroport est primordial pour faire face à l’augmentation du nombre de touristes sur le site du patrimoine mondial d’Angkor…”, a-t-il déclaré. “…Pour le projet de voie rapide Phnom Penh-Preah Sihanouk, ce sera un atout très important pour le développement économique car il relie le pôle économique de Phnom Penh et celui de Preah Sihanouk…”, a précisé M. Chanthol.

Le port autonome de Phnom Penh a vu la construction d’un nouveau terminal à conteneurs à l’aide d’un prêt de concession de 28,2 millions de dollars américains du gouvernement chinois. Le terminal a été inauguré en janvier 2013. Avec ce terminal financé par la Chine, le port a triplé sa capacité de chargement de conteneurs à 150 000 unités. Depuis 2016, le port autonome de Phnom Penh a élargi son terminal à conteneurs pour doubler sa capacité à 300 000 EVP. Les travaux seront terminés début 2018.

 

 

Haut de page