Cambodge – Tourisme : Quant on reparle du nouvel aéroport de Siem Reap

Le ministre du Tourisme Thong Khon a déclaré mercredi matin, lors du deuxième sommet des dirigeants de la coopération Lancang-Mékong, que le royaume avait accueilli 5,6 millions de touristes en provenance de l’étranger, soit une augmentation de 11,6% par rapport à 2016. Parmi ces touristes, plus de 1,2 million sont des touristes chinois, soit une augmentation de 46%. Le Ministre a ajouté qu’il y a aujourd’hui quinze compagnies aériennes, dont trois au Cambodge et douze en Chine, qui opèrent la ligne Cambodge-Chine et 155 vols réguliers par semaine.

Projection 3D du projet d'aéroport à Siem Reap
Projection 3D du projet d’aéroport à Siem Reap

Les trois aéroports cambodgiens comprennent l’aéroport international de Phnom Penh, l’aéroport international de Siem Reap et l’aéroport international de Kang Keng dans la province de Sihanoukville. En réponse à l’augmentation du nombre de visiteurs chaque année à Siem Reap, le gouvernement royal envisage de construire un nouvel aéroport à Siem Reap, avec un investissement d’une entreprise publique chinoise, Yunnan Investment Holdings Ltd (YIHL), d’un montant estimé à 900 millions de dollars. Le nouvel aéroport serait livré dans le cadre d’une concession de construction-exploitation-transfert (BOT) de 55 ans.

Le nouvel aéroport commencerait sa construction en 2018 sur un terrain de 700 hectares dans le district de Sout Nikom, à cinquantes kilomètres de la ville Siem Reap. Le projet devrait être signé jeudi avec le Premier ministre chinois Li Keqiang, indique Le ministre du Tourisme. Dévoilé par le site Fresh News, quelques maquettes 3D ont circulé en ligne, proposant quatre différentes options de développement de ce nouvel aéroport.

En octobre dernier, le Premier ministre Hun Sen avait déclaré que la construction d’un nouvel aéroport et la révision d’autres installations aéroportuaires existantes dans le pays étaient nécessaires pour faire face à l’augmentation des flux de passagers et des mouvements de marchandises. Le Premier ministre avait ajouté que cela allait dans le sens des plans ambitieux du gouvernement visant à attirer plus de sept millions de touristes d’ici 2020.

Actuellement, l’entreprise Cambodia Airports détient la concession des aéroports desservant la capitale Phnom Penh (depuis 1995), Siem Reap (2001) et Sihanoukville (2006). Les actionnaires de Cambodia Airports sont les français VINCI Airports (70%) et Muhibbah Masteron Cambodia (30%), un joint venture entre Malaisie e Cambodge.

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut de page