Cambodge : Tendances clés de l’immobilier et de l’économie en 2017, feuille de route pour 2018

Concernant les investissements étrangers du Royaume, l’année 2018 est déjà sur les chapeaux de roue. La visite du Premier ministre chinois Li Keqiang à la mi-janvier a débouché sur la signature de 19 nouveaux mémorandums d’accord, dont la plupart sont axés sur des initiatives clés en matière d’infrastructures, qui auront probablement des retombées économiques considérables pour de nombreux secteurs et industries clés du Cambodge.

Phnom penh
Phnom Penh. Photographie www.realestate.com.kh

Cependant, avant de se pencher sur ce que la majeure partie de l’année 2018 pourrait réserver au secteur de l’économie et de l’immobilier au Cambodge, il est primordial de prendre en compte bon nombre des événements et des changements de tendances dont l’année 2017 a été témoin. Il s’agit notamment du ralentissement du marché de la copropriété au profit de logements plus abordables, du resserrement proposé par les nouvelles dispositions légales, de l’afflux et de l’impact du tourisme chinois.

Tous ces facteurs, comme le suggèrent divers experts et rapports du scteur, peuvent donner un aperçu assex précis du marché immobilier en 2018. Selon le rapport annuel 2017 publié par le ministère de l’Aménagement du Territoire, de l’Urbanisme et de la Construction, la valeur combinée des projets de construction approuvés a atteint 6,42 milliards de dollars en 2017, soit une augmentation de 22,31% par rapport à 2016. Cependant, il y a eu un  changement important en ce qui concerne le type de projets immobiliers, avec une croissance des projets de logements abordables et de logements sociaux en raison de la demande accrue des clients cambodgiens.

Le Housing Market and Outlook Report 2017, publié par VTrust Appraisal en décembre, montre que l’offre nationale de logements a augmenté de 11% en 2017, avec 13 900 unités de type Borey lancées contre 12 500 en 2016. M. Hoem Seiha, directeur de la recherche à VTrust Appraisal, et auteur du rapport, déclare : ”…2017 a été la plus grande année de toute la décennie pour la construction de logements dans les borey.

Phnom Penh. Photographie www.realestate.com.kh
Phnom Penh. Photographie www.realestate.com.kh

Les conclusions générales du rapport appuient également sur : l’augmentation du nombre de projets de borey, ce qui correspond à la demande du marché pour ce type de propriété à prix modique, une tendance différente des prévisions initiales de 2017. Kim Heang, président de l’Association des évaluateurs et agents immobiliers cambodgiens, définit cette «fourchette de prix modique» comme se situant entre 30 000 $ et 40 000 $ pour un logement F2.

Des signes préliminaires en 2018 montrent que la mise en route de nouveaux projets de logements de borey se poursuivra, avec plus de 8 000 unités déjà annoncées, et dont la construction devrait commencer début 2018. Cependant, les lancements de logements en copropriété sont passés de 18 500 en 2016 à 10 000 en 2017, une  diminution annuelle de 45%  selon le rapport VTrust.

Cette diminution des lancements de copropriétés montre que la spéculation concernant l’offre excédentaire a attiré l’attention des promoteurs et a abouti à la diversification des projets afin de s’adapter à l’évolution de la demande. Sur ce point, M. Heang a ajouté: “…En 2018, les développeurs devront continuer à proposer des logements compétitifs sur le marché en termes de prix et offrir des options de paiement encore plus flexibles pour les acheteurs, afin de stimuler les ventes…” Cependant, Kim Heang reste optimiste quant au marché immobilier dans l’avenir arguant qu’en raison d’un bon équilibre entre l’offre et la demande, les prix devraient rester raisonnables et inciter à l’achat.

Un autre changement majeur en 2017, qui devrait se poursuivre en 2018, concerne les nouvelles réglementations proposées par le ministère de l’Economie et des Finances pour limiter le nombre de licences délivrées pour des projets d’investissement dans la construction. La nouvelle loi vise à protéger les promoteurs contre les fraudes et à garantir que les projets auxquels des licences ont été accordées soient achevés à temps. Récemment, le ministère de l’Economie et des Finances a déclaré vouloir plus d’encadrement et de contrôle dans le développement immobilier pour éviter les opérations spéculatives sans garanties, ou les projets abandonnés faute de financement. Lors de l’annonce de la promulgation de la loi, M.Kim a déclaré: “…La nouvelle loi est une très bonne chose pour la société cambodgienne, car elle garantit que seuls ceux qui ont un capital réel peuvent investir dans des projets immobiliers…la loi aidera à réduire le nombre de projets non physiques vendus car il y avait des entreprises qui utilisaient leurs terres comme garantie à la banque et annonçaient ensuite leurs projets à vente, et des projets comme ceux-ci sont très risqués…”. Les principales agences et associations telles que Cambodia Angkor Real Estate et Cambodia Constructors Association ont exprimé leur soutien sur ce texte de loi.

Enfin, le tourisme chinois a joué un rôle majeur dans le développement économique du royaume, il devrait continuer à se développer en 2018, et très certainement dans les années à venir. Le deuxième forum national sur «China Ready for Cambodia Tourism» s’est tenu en octobre 2017 pour débattre de la politique du livre blanc, dans laquelle le ministre cambodgien du Tourisme, M. Thong Khon, a abordé le projet du Cambodge d’attirer deux millions de touristes chinois dans le royaume d’ici 2020. Des avancées sont déjà visibles puisque le Cambodge a accueilli plus d’un million de touristes chinois en 2017, injectant plus  de 700 millions USD dans l’économie cambodgienne. Avec la politique visant à introduire davantage d’installations touristiques favorables au tourisme chinois, telles que des guides touristiques parlant chinois, des hôtels et des installations adaptés à la clientèle chinoise, il est probable que cette croissance restera forte tout au long de l’année 2018.

Avec l’aimable autorisation de www.realestate.com.kh/

Haut de page