Cambodge – Politique – Opposition : Sam Rainsy crée le CNRM

Des membres du parti d’opposition, récemment dissous, basés à l’étranger ont créé un mouvement pour demander la libération de son dirigeant emprisonné, pour réclamer des élections libres et équitables et, éventuellement, appeler à des manifestations. La Cour suprême a dissous le CNRP en novembre dernier à la requête du gouvernement. La décision de la Cour suprême a également interdit à plus de 118 membres du CNRP de faire de la politique avant les élections générales du 29 juillet.

Sam Rainsy en octobre 2013
Sam Rainsy en octobre 2013

Le chef du parti, Kem Sokha, a été arrêté en septembre dernier et accusé d’avoir tenté de renverser le gouvernement avec l’aide américaine – accusations qu’il réfute et qu’il prétend motivées par des considérations politiques avant les élections générales de juillet. L’ancien leader du CNRP en exil, Sam Rainsy, a déclaré dimanche sur Tweeter que le Cambodia National Rescue Movement (CNRM), lancé samedi, fournirait une nouvelle structure que personne ne pourra dissoudre.

“…Le CNRM peut lancer des appels à la population pour qu’elle organise des manifestations pacifiques, appeler les travailleurs à se mettre en grève et les forces armées pour qu’elles se rallient à la population…”, a tweeté Sam Rainsy. L’ancien dirigeant du CNRP a indiqué qu’il ne savait pas à quel point le soutien au nouveau mouvement était répandu parmi les membres du CNRP. Selon sa déclaration, les membres du CNRM comptent Sam Rainsy, son épouse Saumura Tioulong et les vice-présidents de l’ex CNRP, Eng Chhai Eang et Mu Sochua. “…Nous invitons nos compatriotes de tous les horizons, indépendamment de leur affiliation politique, à rejoindre le CNRM afin de protéger la volonté du peuple cambodgien à travers des élections libres, justes et inclusives…”, indique le communiqué publié par Sam Rainsy. Huy Vannak, sous-secrétaire d’Etat au ministère de l’Intérieur, a qualifié le mouvement de “désespéré” et déclaré à Reuters que Sam Rainsy n’était qu’ “un perdant en série”.

Haut de page