Cambodge – Politique : Hun Sen, je veux mais je ne peux pas prendre ma retraite

Lors d’une rencontre avec quelques milliers de membres de l’association Independent Democracy of Informal Association (IDEA) ce dimanche, le Premier ministre Hun Sen a déclaré que le fait d’occuper le poste de Premier ministre pendant 33 ans ne se justifiait ni par les armes, ni par la dictature, mais par la voix des élections. ”…Le vrai dictateur était Pol Pot qui n’a vécu le pouvoir que durant trois ans, huit mois et vingt jours, et Lon Nol qui n’y a survécu que cinq ans. Pour ma part, j’ai surmonté la période difficile en consacrant toute ma vie au pays…”, a-t-il ajouté.

Hun Sen : ''...j'ai surmonté la période difficile en consacrant toute ma vie au pays..''
Hun Sen : ”…j’ai surmonté la période difficile en consacrant toute ma vie au pays..”

Le premier ministre Hun Sen a remercié les dirigeants de l’avoir choisi comme  Premier ministre, et a déclaré sans hésiter que, lors de la prochaine élection de 2018, les citoyens voteraient pour le Parti du peuple cambodgien – Cambodia People Party (CPP) afin de lui donner l’opportunité de prolonger son mandat. À l’occasion du 33éme anniversaire de sa nomination au poste de premier ministre, ce dernier a déclaré qu’il n’avait jamais voulu être premier ministre, et qu’il souhaitait prendre sa retraite. Cependant, la situation ne lui permet pas de se retirer en raison des nombreux problèmes en suspens dans le pays, a-t-il précisé.

Hun Sen est devenu Premier ministre en janvier 1985 lorsque l’Assemblée nationale à parti unique l’a nommé pour succéder à Chan Sy, décédé en décembre 1984. Hun Sen avait 32 ans quand il est devenu Premier ministre, ce qui a fait de lui à l’époque le plus jeune chef du gouvernement du monde. Il est aujourd’hui un des leaders les plus anciens au monde.

 

Haut de page