Cambodge – Nature : Plantes rares découvertes dans le Mondolkiri

D’après l’ONG de conservation, Wildlife Conservation Society, plus de 60 espèces de plantes menacées ont été découvertes dans la réserve naturelle de Keo Seima, dans la province du Mondolkiri. Sot Vandoeun, chef de l’équipe de surveillance de la faune de la WCS pour le sanctuaire, a déclaré à la presse locale que la zone contenait de nombreuses espèces de plantes et de champignons rares.

La réserve naturelle de Keo Seima, dans la province du Mondolkiri
La réserve naturelle de Keo Seima, dans la province du Mondolkiri. Photographie WCS

“…Au cours de mes dix années d’expérience, j’ai observé que ce sanctuaire de la faune est  incroyable. En plus de fournir une protection pour la faune importante, ce sanctuaire possède de nombreux arbres et fleurs sauvages rares, et plus de dix cascades que les visiteurs n’ont encore jamais vu auparavant…”, a-t-il-déclaré. “…Le sanctuaire a un grand potentiel pour le développement de l’écotourisme qui pourrait générer des fonds afin de soutenir la conservation et fournir des les moyens de subsistance pour les communautés…”, a-t-il ajouté.

La Wildlife Conservation Society, en collaboration avec le ministère de l’Environnement (MoE) et les communautés locales, travaille depuis près de 20 ans pour protéger la réserve naturelle de Keo Seima et sa biodiversité. Ces activités de conservation comprennent l’application de la loi, la sensibilisation des communautés locales et des autorités, la recherche sur la flore et la faune, les titres fonciers des communautés autochtones, les initiatives de subsistance locales et le projet d’écotourisme. Pour visiter la réserve naturelle de Keo Seima et voir un peu de cet environnement naturel, il est possible de réserver une visite avec SVC (samveasna.org) ou visitez le Hefalump Café, le centre d’écotourisme responsable de Mondolkiri, dans la ville de Sen Monorom.

 

 

Haut de page