Cambodge – Mékong : Deux nouveau projets pour la MRC

La Commission du Mékong – Mekong River Commission (MRC) entend réaffirmer  son engagement dans la protection du fleuve avec deux projets conjoints entre le Cambodge et le Laos, le Cambodge et la Thaïlande pour mieux gérer les ressources du bassin du Mékong et résoudre les problèmes de sécheresse et d’inondation. Les projets ont été présentés lors d’une réunion de lancement qui s’est tenue mercredi à Vientiane, capitale du Laos.

Mékong : Deux nouveau projets pour la MRC
Mékong : Deux nouveau projets pour la MRC

S’étendant sur une période initiale d’un an, d’avril 2018 à mars 2019, les deux projets sont parmi les cinq qui ont été élaborés en utilisant la stratégie actuelle de développement du bassin, et qui ont été identifiés et approuvés dans les programmes nationaux. Les projets sont soutenus par le gouvernement allemand par le biais de la GIZ (Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit), avec un accent particulier sur le développement transfrontalier de la gestion des ressources en eau dans la région de Khone Falls entre le Cambodge et le Laos, à 580 km au sud-est de la capitale. Les projets conjoints se concentrent également sur l’évaluation et la planification conjointes de la gestion des inondations et de la sécheresse dans les zones frontalières du Cambodge et de la Thaïlande, qui souffrent d’inondations fréquentes.

”…Nous sommes ravis que ces projets aient attiré un soutien financier et qu’ils soient maintenant mis en œuvre…”, a déclaré le directeur général de la MRC, Pham Tuan Phan, lors de la réunion. ”…Ces projets devraient mener à des investissements conjoints pour  soutenir le développement économique et social dans les zones transfrontalières du projet et au-delà…”, a-t-il conclu.

GIZ est un partenaire de développement de longue date de la Commission, apportant un soutien actif à l’organisation dans de nombreux domaines, notamment la gestion intégrée des ressources en eau, l’atténuation des inondations, le changement climatique, l’hydroélectricité durable, la réforme institutionnelle et l’intégration. “…L’Allemagne a mis l’accent sur la mise en œuvre de projets transfrontaliers facilités par la MRC qui pourraient inspirer une coopération accrue entre et parmi les pays membres de la Commission..”, a déclaré Bertrand Meinier, directeur du programme de coopération MRC-GIZ.

De 2013 à 2016, le Secrétariat de la Commission, dans le cadre de l’ancien programme du Plan de développement des bassins, a facilité diverses discussions entre les pays membres, sur la base de l’examen des évaluations de la Commission et des plans nationaux lors du développement de ces projets conjoints. Créée en 1995 sur la base de l’Accord du Mékong entre le Cambodge, le Laos, la Thaïlande et le Vietnam, le MRC est une organisation intergouvernementale de dialogue et de coopération régionale dans le bassin inférieur du Mékong.

Haut de page