Cambodge : Coup d’envoi du sommet des leaders Lancang-Mékong

Spread the love

Le deuxième sommet des dirigeants de la coopération Lancang-Mékong a débuté mercredi à Phnom Penh, avec un programme axé sur le développement de la sous-région du Mékong, et un accent tout particulier mis sur le maintien de la paix, la stabilité, le développement durable et la prospérité. La réunion se déroule sous le thème “Our River of Peace and Sustainable Development – Notre fleuve de la paix et le développement durable”.

Présidée par le Premier ministre Hun Sen et son homologue chinois Li Keqiang, la réunion de deux jours a pour objectif de souligner et de renforcer l’importance du développement socio-économique des pays de la coopération Lancang-Mékong, en prenant en compte le renforcement du bien-être de leur population, en réduisant l’écart de développement entre les pays, en vue du renforcement de la communauté de l’ASEAN, et en contribuant davantage à la mise en œuvre du programme de développement durable des Nations Unies à l’horizon 2030. En plus du Premier ministre Hun Sen et de son homologue chinois Li Keqiangcette, ce sommet accueille les Premiers ministres laotien Thongloun Sisoulith, thaïlandais Prayut Chan-o-cha et vietnamien Nguyen Xuan Phuc, ainsi que le vice-président du Myanmar, Myint Swe. Dans un discours prononcé lors de la cérémonie d’ouverture, le Premier ministre cambodgien a indiqué que la Déclaration de Sanya, publiée l’an dernier à l’issue de la première réunion de ce bloc sous-régional, était une promesse des six pays de transformer la coopération Lancang-Mékong en un mécanisme de coopération globale à part entière qui contribuera à la paix, la sécurité, la croissance économique et la prospérité de la sous-région.

Coup d'envoi du sommet Lancang-Mékong
Coup d’envoi du sommet Lancang-Mékong

Quatre documents seront adoptés lors de la réunion : la déclaration de Phnom Penh de la deuxième réunion des dirigeants de la coopération Lancang-Mékong ; le plan d’action quinquennal de la coopération Lancang-Mékong 2018-2022 ; la Liste commune des projets de coopération ; et le Rapport des six groupes de travail dans les domaines prioritaires. Il existe cinq domaines prioritaires clés : la connectivité, les capacités de production, la coopération économique transfrontalière, les ressources en eau et l’agriculture, et la réduction de la pauvreté.

Lancée en 2015 sous l’impulsion de la Chine et regroupant le Cambodge, la Chine, le Laos, le Myanmar, la Thaïlande et le Vietnam, la première réunion des leaders a eu lieu en mars 2016 dans la province chinoise de Hainan. Lancang est le mot chinois pour le Mékong.  Le fleuve Lancang, « fleuve turbulent » en chinois, situé sur le territoire chinois, prend sa source dans le xian de Zaduo, dans la préfecture autonome tibétaine de Yushu, province du Qinghai (Nord-ouest de la Chine). Il devient alors le Mékong lorsqu’il traverse le Myanmar, le Laos, la Thaïlande, le Cambodge et le Vietnam, avant de se jeter en mer de Chine méridionale.

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Haut de page