Cambodge – Agriculture : Les exportations de riz se portent bien

En 2017, le Cambodge a exporté 635.679 tonnes de riz décortiqué vers les marchés internationaux, soit une hausse de 17,3% par rapport à l’année précédente, indique le tout dernier rapport du Secrétariat du Guichet unique de services. La Chine reste le plus grand marché d’exportation du riz cambodgien avec des achats s’élevant à 199.857 tonnes, soit une augmentation de 31,44% par rapport à 2016. La Chine est suivie de la France (77.363 tonnes) et de la Pologne (44.023 tonnes), des augmentations respectives de 12,17% et 6,93%, toujours par rapport à 2016. Les exportations de riz du Cambodge se portent donc bien.

 Récolte de riz au Cambodge.
Récolte de riz au Cambodge. Photographie par Kevin Evans (cc)

La Malaisie est le quatrième client du royaume pour l’export de riz avec 38.360 tonnes de riz décortiqué importées du Cambodge l’an dernier. A rappeler qu’en 2016, le Cambodge a exporté 542.000 tonnes de riz décortiqué. Le riz reste encore aujourd’hui la deuxiéme graine la plus produite dans le monde après le maïs. La Chine est aujourd’hui le plus grand producteur de riz, avec 33,9% de la production mondiale. Après la Chine, l’Inde est le deuxième producteur mondial avec plus de 152,6 millions de tonnes de riz produites annuellement, ce qui contribue à environ 21,6% de la production mondiale. Le Vietnam se trouve en 4ème place et le Cambodge arrive juste derrière, une position qu’il occupait également en 2015.

Toutefois, l’export du riz  cambodgien est quelque peu menacé par les démarches des pays européens emmenés par l’Italie qui souhaitent restreindre l’accès du riz cambodgien vers les pays de l’Union Européenne. Ces cinq dernières années, les exportations de riz cambodgien vers l’Europe ont doublé, ce qui a eu un impact négatif sur la balance commerciale de l’Union. En 2016, les importations totales en provenance du Cambodge ont dépassé de 3,9 milliards d’euros les exportations européennes vers son territoire. L’Italie et sept autres pays européens ont donc demandé à Bruxelles l’autorisation de limiter les importations de riz en provenance du Cambodge, afin de protéger l’industrie du riz italienne et européenne.

Sous le régime préférentiel « tout sauf les armes » accordé par l’Union Européenne, les pays les moins avancés, comme le Cambodge, bénéficient du droit d’exporter sans taxes des quantités illimitées de produits vers les pays de l’Union, à l’exception des armes. Ce système a été mis en place en 2012 pour encourager le développement. Ce régime préférentiel est toutefois accordé sous certaines conditions :  Respecter les valeurs de l’Union Européenne, comme les droits de l’Homme et le droit du travail.

Avec C. Nika – AKP Phnom Penh, janvier 2018 –

Haut de page