Cambodge – Transports : Lancement officiel de la plate-forme de covoiturage Grab

Grab, la société singapourienne derrière l’application éponyme, a officiellement lancé ses opérations au Cambodge hier lors d’une cérémonie au Topaz, devenant ainsi le deuxième acteur majeur sur le marché du covoiturage dans le royaume. Le Cambodge devient ainsi le huitième pays où l’application est disponible, sur les traces de la Malaisie, des Philippines, de Singapour, de la Thaïlande, du Vietnam, de l’Indonésie et du Myanmar.
Lancement officiel de la plate-forme de covoiturage Grab
Grab est initialement pour l’instant uniquement à Phnom Penh, mais la société en charge de l’application a l’intention de s’étendre à d’autres grands centres urbains dans le royaume. Wee Tang Yee, directeur pays de Grab au Cambodge et en Thaïlande, a déclaré lors de la cérémonie de lancement que l’application Grab avait une forte vocation sociale en Asie du Sud-Est, indiquant qu’elle aidera des milliers de Cambodgiens à augmenter leurs revenus.
Wee Tang Yee, directeur pays de Grab au Cambodge et en Thaïlande et Hooi Ling Tan, co-fondatrice
Hooi Ling Tan, co-fondateur de Grab, a déclaré qu’ils étaient l’application en Asie du Sud-Est, avec avec 2,1 millions de conducteurs dans 156 villes différentes. Au cours des cinq dernières années, a-t-elle ajouté, la base d’utilisateurs de l’application a connu une croissance exponentielle, atteignant 72 millions de téléchargements et 3,5 millions de trajets par jour.
Équipe de Grab au Cambodge
Sun Chanthol, le ministre des Transports, a déclaré que la présence de la compagnie singapourienne était une excellente nouvelle pour l’industrie du transport. Selon M. Chanthol, le gouvernement a travaillé en étroite collaboration avec Uber et Grab pour préparer le marché en termes de réglementation, et de gestion du trafic en ville. “…Le ministère a signé un protocole d’accord avec Grab pour travailler ensemble dans la gestion du trafic…Nous visons à créer un processus de gestion du trafic plus efficace pour le bénéfice de tous…Grab et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) envisagent également un partenariat pour promouvoir des mesures, des nouvelles technologies et des systèmes de transport urbain durables afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre et améliorer les conditions de vie dans les zones urbaines…”, a déclaré le ministre.

Fondée en 2011 par Tan Hooi Ling et Anthony Tan, Grab a développé une application de réservation de taxis initialement baptisée GrabTaxi, la start-up basée à Singapour a changé de nom en janvier dernier pour devenir simplement Grab. Cette modification a été accompagnée du lancement d’une nouvelle offre de services de transport. Grab a ainsi intégré à sa plateforme les VTC (GrabCar), les motos-taxis (GrabBike), le covoiturage (GrabHitch) et la livraison (GrabExpress).  Le service de covoiturage et de taxi sur demande de l’Asie du Sud-Est pourrait atteindre 13 milliards de dollars d’ici 2025, avec 29 millions d’usagers mensuels, une hausse de 18% par an…


Haut de page