Cambodge : Décès du délinquant sexuel Nicolosi à Prey Sar

Le délinquant sexuel australien Giuseppe Nicolosi, 61 ans, est décédé après avoir passé sept ans dans la prison de Prey Sar. Giuseppe Nicolosi, qui a toujours affirmé qu’il était innocent du viol d’une fillette de cinq ans, a été déclaré mort lundi dans un hôpital public de la capitale cambodgienne. Nicolosi purgeait une peine d’emprisonnement de huit ans à Prey Sar, dans la banlieue de Phnom Penh, où les besoins médicaux de base sont difficilement accessibles.
Prison cambodgienne. Photo: Filo/Commons
Un porte-parole du ministère des Affaires étrangères a déclaré que l’assistance consulaire prendrait en charge les formalités auprès de la famille. Le ministère n’a fourni aucun autre détail sur le décès, invoquant des raisons de confidentialité. Nicolosi avait été arrêté par la police parce qu’il était soupçonné d’avoir eu des relations sexuelles avec une fillette de cinq ans dans la commune de Sala Kamroeuk à Siem Reap en 2010. Son avocat avait souligné à l’époque que le témoignage de la victime et l’examen médical de cette dernière n’avaient révélé aucune preuve d’abus sexuel. Toutefois la cour ne l’avait pas suivi dans son réquisitoire et avait condamné le suspect à huit ans de réclusion, une peine confirmée lors de l’appel fait pas son avocat en 2013.
Haut de page