Em Riem s’expose

Glorious Numbers par Em Riem


L’artiste caméléon expose à nouveau à partir du vendredi 21 Novembre à la Chinese House. Pour cette nouvelle création l’artiste propose une série de toiles dédiées à la mémoire des victimes du régime meurtrier des Khmers Rouges:
Em Riem
Je pense à Man Ray : moi aussi, je peins ce
que je ne peux photographier. Et, en peignant ces êtres qui furent avant leur
mort photographiés, je n’accomplis pas un devoir de mémoire. Beaucoup plus
humblement, je suis alors dans une époque pour moi presque toujours indicible
et de temps à autre elle vient irriguer ma créativité. J’étais enfant alors.
Mais je n’ai pas oublié.  J’ai entrepris de peindre dans le souvenir des victimes des Khmer Rouge il y a
près de vingt années. Il y eut les toiles abstraites, il y eut les portraits.
Dans la quiétude de mon atelier, ces visages ne me hantent pas, je recueille
leur souffrance avec amour. Je leur dis : ”…Vous voyez bien que vous n’êtes pas
oubliés ! ”. Je leur dis aussi : ”…Chacun de vous apparaît dans la plénitude de
sa dignité car ces numéros qui vous sont infligés pour vous priver de votre
identité humaine ne font que l’exalter…” Em Riem

La collection

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut de page