Avertissement de Hun Sen à Sokha

Hun Sen rappelle
Kem Sokha à l’ordre
L’avertissement a
été adressé lors de la cérémonie d’ouverture du chantier de construction du 4ème
autopont de la capitale. Hun Sen  a
déclaré que, ces derniers jours, il y avait des ‘’tirs d’artillerie’’ de Kem
Sokha, premier vice-président de l’Assemblée nationale et vice-président du
CNRP, à Kampot, à Takéo et à Siem Reap, Kem Sokha suggérant à haute voix de destituer
le Premier ministre.  ‘’Je suis de prés les
déclarations de Kem Sokha, car S.E. Sam Rainsy et moi nous avons le 8 août
déclaré le ‘’le cessez-le-feu’’, c’est-à-dire la  fin de la crise politique, au siège de
l’Assemblée nationale ’’
a déclaré l’homme fort du régime qui a fait savoir également
qu’il souhaitait que les deux Partis contrôlent leurs troupes afin de ne pas faire
de telles déclarations, au moins jusqu’à la fin des cérémonies de Pchum Ben.
Après avoir souligné qu’il était particulièrement indécent de se livrer à de la
propagande en pleine fête des morts, Hun Sen a rappelé qu’il avait, le 8 août
dernier, demandé à la population de noter les paroles de Sam Rainsy qui devait
en théorie mettre fin à la crise politique. En réponse aux propos de Sokha, Hun
Sen a rétorqué: ”Mais pas de problème, si vous voulez destituer les ministres,
nous rétorquerons par la destitution du premier vice-président (Kem Sokha) de
l’Assemblée nationale. Voilà, 
œil pour œil…dent pour dent, ‘’. De son coté, après
avoir démenti une première fois ses propos Sokha a ensuite rétorqué que c’était
son droit d’émettre des critiques et que le CNRP, s’il siégeait à l’assemblée,
ne faisait toutefois pas partie d’une coalition gouvernementale.

Source AKP

Haut de page