Elections, Mu Sochua écartée des Affaires Sociales

Mu Sochua écartée des Affaires Sociales 
Mu Sochua n’a pas obtenu la présidence des commissions ainsi
qu’elle l’espérait. Sans que cela soit clairement stipulé dans le texte des
accords de Juillet, il semblait logique pour le CNRP que la présidence  de la commission de la santé, des affaires
sociales et des femmes lui soit attribuée. A la suite d’un vote surprise, 56
contre 63, la présidence de la commission lui a échappé. Même sort pour la
toute nouvelle commission anti-corruption pour laquelle on attendait l’élection
de Yim Sovann. 
Mu Sochua. Photo United Mission Geneva
Sam Rainsy parle à demi-mots de ‘’rupture de l’esprit des
accords de Juillet
’’ tandis que Mu Sochua, plus mesurée et beaucoup plus
souriante, rappelle que ce sont des nominations provisoires qui devront être confirmées
par un nouveau vote avant que les commissions soient effectives. Les autres
attributions ”planifiées” par le CNRP et tacitement approuvées par le parti au pouvoir se sont déroulées dans l’esprit des accords.
Seuls Mu Sochua et Yim  Sovann ont fait
les frais de ce coup de griffe (provisoire ?) dans les négociations de
juillet. Manœuvre du parti au pouvoir, stratégie politicienne, simple report ?
L’avenir proche le dira.
Haut de page